CONTACT
CONTACT

Réussir la mise en oeuvre de SERAFIN-PH pour les ESMS

SERAFIN-PH - Services et Établissements : Réforme pour une Adéquation des FINancements aux parcours des Personnes Handicapées

L’usage de la nomenclature SERAFIN-PH sera systématisé pour décrire l’activité des Établissements et Services Médico-Sociaux.

Préparez-vous dès maintenant et découvrez à travers ce webinar comment 3 associations ont réussi à déployer les nomenclatures SERAFIN-PH.

En 2016, un programme de travail a été défini autour de 3 grands projets :

  • Une enquête des coûts avec le soutien de lATIH (Agence Technique de l’Information sur l’Hospitalisation).
  • L’élaboration des indicateurs de pilotage de l’activité qui complèteront le tableau de bord médico-social de l’ANAP.
  • Établir les corrélations entre besoins et prestations dans un objectif tarifaire.

 

Cette réforme de la tarification des établissements et services médico-sociaux est devenue un outil pertinent pour :

La signature de Contrat Pluriannuel d’Objectifs et de Moyens (CPOM).

Répondre à des appels à projets (valorisation des prestations délivrées par les ESMS).

Ces associations ont mis en place les nomenclatures SERAFIN-PH dans OGiRYS avec succès

 

Logo Frédéric Levavasseur

Jonathan Moreau

Chef de projet

Association Frédéric Levavasseur

Logo-Fondation Pere-favron

Florian Cadena

Chef de projet

Fondation Père Favron

Logo-Afeji

Aurélien Depret 

Directeur de l’Appui à la Performance

AFEJI

Découvrez vite les témoignages des 3 associations

Remplissez le formulaire ci-dessous pour accéder au replay du webinar ?

La réforme SERAFIN-PH

Depuis fin 2014, la DGCS et la CNSA travaillent sur la réforme SERAFIN-PH. La feuille de route du projet SERAFIN-PH se décline en 3 phases :

2015-2017

Construction des outils permettant une allocation de ressources rénovée

2018

Choix du modèle de tarification et simulation de ses impacts

2019-2021

Déploiement des nouvelles modalités et financement

SERAFIN-PH a pour objectifs :

Attribuer de manière équitable les ressources aux établissements et services médico-sociaux à travers un nouveau mode de financement.

Faciliter et soutenir les parcours de vie des personnes en situation de handicap.

Rendre la réforme compréhensible par tous.